L’interprétariat est la traduction orale. Pour l’interprétariat auprès d’organismes officiels (tribunaux, registres de l’état- civil…, notaires, etc.), l’interprète doit présenter sa carte de traducteur assermenté. Parfois, chez les notaires, il est fait appel à des interprètes non assermentés et dans ce cas, les actes peuvent être invalidés parce que l’interprète assermenté est le seul à pouvoir certifier ce qui a été dit.